Ferrari menace de quitter la F1

65Topman Sergio Marchionne Ferrari a mis les discussions à venir avec Liberty Media, en Janvier détient les droits commerciaux de la Formule 1 sous pression. Le chef de l'équipe italienne menace frapper un départ de l'apogée de la course automobile et les patrons américains d'une manière qui porte atteinte aux intérêts de Ferrari.

"La Formule 1 est dans notre ADN depuis le jour où nous sommes nés, « » a dit Marchionne. "Mais si nous continuons à changer le bac à sable, puis arriver à un point où le bac à sable est méconnaissable, je ne jouerais plus, »dit-il un peu déroutante.

Ferrari est la seule équipe depuis la première saison de la Coupe du monde en 1950 fait partie de la Formule 1. Marchionne ne peut asseoir avec lui dans ses propres mots, il pourrait être responsable d'un départ historique. "Comment je me sentirais? Comme un million de dollars, parce que cela voudrait dire que je travaillerais une alternative, une option plus rationnelle aussi. « »

Liberté présenté mardi à Paris les plans pour l'avenir. Inclure une nouvelle conception de moteur moins cher et plus simple veut l'exécutif américain de 2021 pour réduire les équipes de coûts répartir plus équitablement les recettes et ce que la concurrence devient de plus équilibrée. Marchionne a dit qu'il est une réduction de la charge financière de la Formule 1 en faveur, mais qu'il doute d'autres propositions stratégiques, sans les entrer dans le contenu.

"Nous voulons conserver la position unique de Ferrari sur le marché et de renforcer, « » Marchionne a fait valoir que ne règle pas un mouvement à un autre championnat. Liberté mardi prochain entretiens avec les équipes F1 au cours des réformes.

patron de l'équipe Toto Wolff Mercedes était déjà sceptique plus tôt cette semaine sur les plans de moteur pour la Formule 1 à partir. Selon l'Autrichien, le nouveau moteur est juste beaucoup plus cher. "Il est leur vision et de la proposition, mais Mercedes ne fonctionne pas. Et les autres équipes ne sont pas très impressionné, a dit Wolff, qui dimanche dernier avec son chef Lewis Hamilton a gagné le monde.